L’association a été déclarée en Préfecture le 25...

L’association a été déclarée en Préfecture le 25 novembre 2000.

L’objet de l’association tel qu’il est défini par ses statuts est le suivant. Agir pour :

•Faire respecter par les pouvoirs publics le droit à vivre en centre ville de Marseille ;

•Faire respecter le droit à un logement décent, des services et espaces publics de qualité, et plus généralement la qualité de vie dans les quartiers centraux ;

•Obtenir la transparence dans les opérations de réhabilitation du point de vue de l’habitant,de l’usager et du travail ;

• Utiliser tout moyen public d’action,de défense juridique,de formation pour « réhabiliter avec l’habitant ».

La Charte de l ’Association

Le centre ville de Marseille est fréquenté quotidiennement par des milliers de marseillais qui y vivent, y travaillent,y consomment. Sa diversité culturelle et sociale, la présence d’une population diversifiée qui y habite ou le traverse est une richesse pour notre ville.
Or depuis plusieurs années,à travers de multiples procédures contraignantes de restauration immobilière (OPAH,PRI,etc.),la municipalité a engagé une politique de réhabilitation des immeubles dont l’effet principal est d’exclure du droit à vivre en centre ville (au Panier, à Belsunce et Noailles notamment) les populations les plus pauvres et les plus fragiles...
Tout en considérant comme indispensables des opérations permettant aux habitants du centre ville de bénéficier d’un habitat décent et d ’espaces publics dignes de ce nom, mais constatant les risques de dérives liés à une absence totale de transparence dans les opérations menées,un groupe de citoyens a créé l’association « Un Centre ville pour tous » en octobre 2000.

Depuis 18 ans, l’association a contribué à promouvoir et faire respecter 3 principes de base :

• LE DROIT A L ’INFORMATION DES CITOYENS

L’association considère que les opérations menées par la ville doivent l’être de façon transparente vis-à-vis des citoyens et des élus. C’est dans ce but qu’elle organise des visites de quartier (Belsunce,Le Panier,Noailles, République) pour faire découvrir aux marseillais « l’envers du décor » de la réhabilitation. Elle a également largement analysé et diffusé les résultats des audits menés sur la réhabilitation du Panier,ou les Déclarations d’Utilité Publique, ou les notes et circulaires de l’administration. Ces actions ont été largement relayées par la presse locale et nationale. Pour mener ces actions l ’association entend mobiliser de plus en plus de membres adhérents.

• LE DROIT AU LOGEMENT DES POPULATIONS ACTUELLES

L’association aide à faire respecter le droit au logement ou au relogement des populations actuellement concernées par la réhabilitation. Dans ce but,elle a engagé un soutien actif à des habitants logés dans des conditions scandaleuses de précarité et d’insalubrité par des « marchands de sommeil ». Face aux menaces de propriétaires peu scrupuleux cherchant à les « vider »de leurs logements, des personnes habitant par exemple au 9, 8 et 6 rue de la Fare, ont été épaulées par l’association pour engager des procédures judiciaires. Tout comme les habitants de la rue de la République qui ont gagné 4 procès contre leur bailleur.
Aujourd’hui, après l’effondrement des immeubles rue d’Aubagne, le nombre de délogés, près de 2000 en quelques semaines, exige une vigilance et un combat de tous les jours afin que ce drame ne devienne pas une nouvelle opportunité pour vider le centre ville des milieux populaires.

• L’ ACTION COLLECTIVE EN DIRECTION DES POUVOIRS PUBLICS

L’association s’est toujours mobilisé afin de créer un rapport de force auprès des pouvoirs publics, d’abord Rue de la République, puis à Belsunce, Noailles et la Plaine.
Forte de ces soutiens, l’association rencontrent régulièrement les pouvoirs publics pour leur faire part de sa volonté de faire respecter les droits des habitants. Une vigilance particulière est exercée sur les conditions dans lesquelles les déclarations d’utilité publique sont prises et les dispositions de relogement qu’ elles sont susceptibles d’ entraîner mais aussi sur les projets structurants et documents d’urbanisme comme le PLH (Plan local de l’Habitat) et PLUI (Plan local d’urbanisme intercommunal).


Plan du site Contact Espace rédacteurs squelette RSS

2018-2019 © Un centre ville pour tous ! - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.99